ELECTIONS LEGISLATIVES DES 11 ET 18 JUIN 2017




A compter de Lundi 5 juin:
grève de la faim
sur la place de la mairie
de Joeuf (54240)


La campagne électorale pour les prochaines Législatives constitue une occasion unique de communiquer sur certains dossiers graves. Il est du devoir des députés élus prochainement, comme cela l'était des précédents, de revoir les lois qui permettent de telles injustices. Il nous semble que c'est aussi du devoir des candidats, non encore élus, de porter ces dossiers à la connaissance du public. C'est ce que je fais ici.

(Voir le récit du dossier qui motive cette grève)



Les candidats

Malgré notre présentation sans étiquette, la Préfecture nous en a collé une:
DVD (divers droite)
N'en déplaise à Monsieur le Préfet, nous sommes
SANS ETIQUETTE.



Didier SUARDI Lecture audio :

J'ai 57 ans, je suis né à Briey.

J'ai fait mes études d'abord à Joeuf où j'ai grandi puis à Briey avant d'aller à Nancy pour obtenir un troisième cycle universitaire en neurosciences (DEA) et un autre en Administration d'Entreprise et de poursuivre dans la comptabilité.

Je suis actuellement directeur comptable d'une entreprise d'import-export.

J'asssure les fonctions de Président de l'association ERASCLE dont l'objet est le soutien à la recherche médicale sur la Sclérose en Plaques.
Je préside d'autre part le Collectif RDL, une structure associative créée pour redynamiser l'environnement local (en éducation, économie,...etc.)
J'assume aussi bénévolement les fonctions de Directeur de la Publication du site internet d'informations générales www.laviede.fr.

Dolorès VALLAD Lecture audio :

J'ai 51 ans, je suis née à Briey.

J'ai été à l'école à Trieux où ma mère était directrice puis au collège de Tucquegnieux et ensuite à Longwy avant d'aller à Nancy pour suivre un cursus universitaire en langues.

J'ai travaillé anciennement comme secrétaire comptable. Je milite actuellement au sein de l'association ERASCLE pour la recherche médicale sur la Sclérose en Plaques. Je suis par ailleurs photographe et rédactrice bénévole pour le site d'informations laviede.fr


Une candidature citoyenne (en savoir plus...)

Il est temps de replacer les citoyens dans la vie politique et de ne pas laisser celle-ci aux mains de carriéristes professionnels qui font obligatoirement passer leur avenir avant l'intérêt général. Je suis un farouche défenseur du non-cumul des mandats. Il est faux de penser que les candidats nouveaux venus sont moins compétents que ceux qui sont en place, la situation du pays comme celle de notre territoire est là pour le démontrer.


Une candidature indépendante (en savoir plus...)

Que l'on ait voté pour lui ou non, nous avons maintenant un Président de la République, jeune et qui va sans doute rénover, en tous les cas je l'espère, la caste de nos dirigeants. Il est important que l'Assemblée Nationale ne soit pas une opposition à tout ce qu'il propose sans distinction. Cela ferait perdre cinq années à notre pays. Mais il est tout aussi important qu'elle ne lui obéisse pas aveuglément. Avec des députés indépendants, l'Assemblée pourra jouer pleinement un rôle de modérateur pour le gouvernement en appuyant ce qui est bien et en recadrant ce qui part de travers.

Une candidature de proximité (en savoir plus...)

Les députés ont une fonction nationale puisqu'ils votent les lois. Mais ils sont élus par une circonscription très localisée. Il est donc important de connaître le territoire qui sera représenté à Paris. Le suivi quotidien depuis plus de six ans de la vie des collectivités locales au travers de l'animation d'un média d'informations générales (laviede.fr) est, pour ma remplaçante et moi-même, un atout sans pareil. C'est aussi ce qui m'a fait connaître un bon nombre des habitants.

Une candidature motivée (en savoir plus...)

Je pense que les électeurs ont le droit de savoir quel député je serai. En résumé, je serai un député à l'image du citoyen que je suis aujourd'hui. Si je suis élu à l'Assemblée Nationale, je serai présent aux séances, j'interviendrai pour donner mon avis, je poserai les questions nécessaires et je ne voterai pas n'importe quoi sous prétexte que ma formation politique le propose puisque je n'appartiens à aucun parti. En somme, je ferai à l'Assemblée ce que je fais déjà ici en local, bénévolement: j'assiste aux réunions du Conseil Municipal, celui du Conseil Communautaire, je travaille les dossiers, je m'informe sur la réglementation en rapport avec chacun de ces points et j'informe le public du résultat de ces travaux. Ce que je fais pour mes lecteurs, je ne vois pas ce qui m'empêcherait de le faire pour mes électeurs et les citoyens de toutes opinions.

Les objectifs du mandat


Objectif 1 : L'économie et l'emploi (en savoir plus...)

Sans cela, rien n'est possible. Il faut enrichir les citoyens et non leurs dirigeants pour que la société se porte mieux. On voit trop souvent sur notre territoire des élus locaux refuser des entreprises pour laisser la place à des logements afin de bénéficier de la taxe d'habitation. Dans ces conditions, on les voit mal démarcher des entreprises. La tendance est d'ailleurs nationale, elle est le résultat de la loi et de la répartition des taxes locales: celles des habitants pour les mairies, celles des entreprises pour les communautés de communes. C'est un des nombreux points que les députés devront changer.

Objectif 2 : L'éducation (en savoir plus...)

Depuis des décennies, la carence de notre système éducatif est dénoncée par tous les bords politiques, les parents et même les enseignants quand ils peuvent s'exprimer. Ces dernières années, le monde politique s'est saisi du célèbre « lire, écrire, compter », ce minimum indispensable qui n'est pourtant pas respecté. Malgré cela, le concept est resté au stade des mots: on en parle mais on ne fait rien. Certaines parties de notre territoire sont classées en ZEP (devenues ensuite RAR, APV, etc.). Ces zones reçoivent plus de moyens mais sans solutionner réellement la question. Il est vraiment temps que cela change.

Objectif 3 : La santé (en savoir plus...)

Il n'est pas normal que des citoyens de notre pays doivent renoncer à se soigner par manque d'argent ou parce que tel hôpital, telle maternité, tel spécialiste est trop loin. Se soigner est un droit. Il est important que la Loi prenne en compte les facteurs qui aboutissent à cette situation et qu'il est impossible de lister ici.

Objectif 4 : La Justice (en savoir plus...)

Il n'est pas acceptable que les justiciables soient écœurés au point de renoncer à défendre leurs droits. Quand ils s'opposent à une administration, c'est encore pire. De manière générale, des progrès ont été faits mais il reste encore du chemin pour simplifier l'accès à la Loi et la rendre vraiment égale pour tous. L'administration de Justice doit se voir attribuer plus de moyens mais il faut aussi simplifer les procédures. Le moindre procés deveint une usine à gaz avec des subtilités qui trompent parfois même les professionnels comme les avocats. Enfin, les magistrats doivent être responsables de leurs décisions.

Objectif 5 : L'environnement (en savoir plus...)

Il est devenu à la mode donc les politiciens en parlent tous. Mais chacun voit bien qu'au moment d'agir, on se contente de mesurettes qui font parler la presse mais qui ne solutionnent rien. Il est indispensable de soutenir les réformes législatives qui vont dans le sens d'un meilleur environnement et surtout d'appuyer toute initiative de coopération internationale sur le sujet. Les députés ne décident pas vraiment à ce niveau mais ils peuvent peser sur les décideurs.

Objectif 6 : Les impôts (en savoir plus...)

La loi fiscale permet à l'Etat de fonctionner en précisant les modalités de l'impôt. Aujourd'hui, la fraude est devenue un sport national. Les niches fiscales doivent disparaître. Les grandes compagnies doivent payer en France un impôt sur un bénéfice qui est généré ici. Comment mobiliser les contribuables respectueux des règles quand les responsables de l'évasion fiscale sont les rois du système? Il est tout aussi urgent de dépenser l'argent public raisonnablement si l'on veut que les citoyens soient fiers de contribuer à la vie publique au lieu de considérer l'impôt comme une simple obligation.
Les habitants de notre pays sont généreux. Il n'y a qu'à regarder le Téléthon pour s'en convaincre. Il sont heureux de donner pour ''une bonne cause''. Pouquoi n'obtient-on pas le même sentiment avec l'impôt? La réponse tient à l'usage qui est fait de l'argent public. Une meilleure intelligence est indispensable.

Objectif 7 : La démocratie (en savoir plus...)

La démocratie, tous les candidats en parlent. Mais comment l'appliquent-ils quand ils sont eux-mêmes aux manettes? Pour les citoyens, ce thème n'est pas important. Ce qu'ils veulent, c'est que leurs élus s'occupent de leurs problèmes comme la partie de trottoir qui est devant chez eux et ceci avec efficacité et sans les ennuyer avec des considérations complexes. Grave méprise que de croire que si la démocratie est bafouée cette gestion collective sera bien menée que ce soit au niveau de la commune comme au sommet de l'Etat. Certes la démocratie apporte avec elle disputes et chamailleries. Le remède est de recadrer ceux qui se comportent comme des enfants dans une école maternelle, pas de supprimer la polémique qui est utile voire indispensable mais doit se faire sur la base d'arguments, pas d'insultes. Je rappelrai à ceux qui ne supportent pas la polémique que la Corée du Nord est parfaite pour eux, finalement pas si loin, et que si on en croit ce qui émane du pouvoir local, il fait bon vivre au pays du Juche. La devise de ce pays pourrait être ''Que notre pays est beau''.

Objectif 8 : La solidarité (en savoir plus...)

La solidarité, c'est une des trois valeurs incluses dans la devise de notre pays. C'est aussi le ciment social de notre société. Celle qu'ont connue nos ancêtres (l'entre-aide) a disparu ou presque pour laisser la place à une solidarité institutionnelle finacée par l'impôt (les aides sociales, la retraite, etc.). Et puis il y a la division créee autour de l'immigration et de l'accueil de réfugiés. Deux sujets distincts mais qui, mélangés à tort, servent aux partis politiques de tous les bords pour attiser la division. Chaque fois que le sujet est abordé en adulte à l'Assemblée Nationale, on entend les huées d'une horde de gamins dignes de la maternelle (mes excuses aux jeunes enfants pour cette comparaison). Mais en réalité, c'ets le jeu des partis politique gauche-droite qui veut cela. Est-ce bien cette manière de faire que le peuple français souhaite pour lui-même? Est-ce bien cette image que le peuple français veut donner à l'étranger?

La campagne électorale


Les réunions publiques


Lundi 22 mai 2017 - 20h
LONGWY
Mairie de Longwy, Salle Petitier : localiser.
Avec notre reconnaissance au personnel municipal pour avoir facilité si efficacement ce prêt de salle

Mardi 23 mai 2017 - 20h
BRIEY
Mairie Salle des Mariages en rez-de-chaussée localiser.
Tous mes remerciements au personnel communal qui nous a accueillis avec une extrême gentillesse
Les échanges que nous avons pu avoir avec les personnes rencontrées ont été aussi surprenant qu'enrichissants

Mercredi 24 mai 2017 - 20h
BOISMONT
Salle annexe de la Mairie localiser.
Les gens de Boismont savent manifestement accueillir leurs visiteurs, le maire et ses adjoints en tête.
Qu'ils sachent ici que leurs opinions ne sont pas tombées dans les oreilles d'un sourd.

Jeudi 25 mai 2017 - 18h30
LONGUYON
Mairie (sous réserve de confirmation)
Cette réunion n'a malheureusement pas pu avoir lieu. localiser.

Mercredi 31 mai 2017 (attention, la réunion était initialement prévue le Dimanche 28 mai 2017) - 20h
Réunion-débat en ligne Revoir les échanges de la réunion-débat

Mardi 6 juin 2017 - 20h Réunion annulée en raison de la grève de la faim
CRUSNES
Annexe de la Mairie 3ème Avenue localiser.

Mercredi 7 juin 2017 - 15 heures Réunion annulée en raison de la grève de la faim
TUCQUEGNIEUX localiser.
Salle annexe (rue Amédée Lamoine)

Jeudi 8 juin 2017 - 20h Réunion annulée en raison de la grève de la faim
PIENNES
Foyer Communal - 1 Rue Ambroise Croizat localiser.

Vendredi 9 juin 2017 - 20h Réunion annulée en raison de la grève de la faim
TRIEUX
Salle Georges Brassens (en face du magasin NETTO) localiser.



Dans la presse


Le Républicain Lorrain a eu l'amabilité de consacrer un article à ma candidature ce samedi 27 mai 2017. Je n'ai rien à y retirer. Je ne peux que me satisfaire de la parfaite compréhension de mes propos par le journaliste qui m'a interviewé.


R.L. samedi 27 mai 2017 - page 22


Annonce de la réunion publique en ligne (R.L. du 29/05/2017 page 8)


Les programmes de tous les candidats sur internet


Le site du gouvernement devrait mettre en ligne à compter du Lundi 5 juin 2017 les programmes de tous les candidats qui, comme nous l'avons fait, ont accepté d'y publier leur circulaire (document de campagne). Ce service est accessible en cliquant ici:

http://www.programme-candidats.interieur.gouv.fr/e-propagande-fermeture.html



Les documents de la campagne


- la circulaire (format PDF) : document recto verso au format 21x29,7 cm qui sera adressé par courrier postal par les services de l'Etat à tous les électeurs.
- le bulletin de vote (format JPG) : attention, si vous imprimez ce document, il ne sera pas valable pour voter. Vous devrez utiliser pour cela les bulletins papier disposés dans les bureaux de vote.


Note sur les affiches de campagne:

Nous n'utiliserons aucune affiche. Et ceci pour des raisons tant économiques qu'écologiques.

En effet, les campagnes électorales consomment énormément de papier. A l'heure où il est demandé aux citoyens que nous sommes de ne pas imprimer nos e-mails, il conviendrait de faire aussi un effort sur la question de la propagande électorale. A ce titre, la mise en ligne des documents de campagne par l'Etat est une très bonne initiative (voir ci-dessus) même si elle reste pour l'instant au stade expérimental. Pour l'heure, les candidats doivent donc imprimer des circulaires et des bulletins de vote. C'est une nécessité. Et nous l'avons fait nous aussi. En revanche, nous ne pensons pas que cette nécessité englobe les affiches électorales, aussi en ferons-nous l'économie.

Si nous sommes élus, nous appuierons toute mesure législative de nature à encourager cette économie. Non seulement elle va dans le sens de ce qu'il est convenu d'appeler le développement durable mais elle rend de surcroit abordable à un plus large éventail de citoyens l'accès à une candidature, quelle qu'elle soit.

Bien entendu, cette logique doit aussi s'appliquer à la publicité commerciale et à la communication des collectivités territoriales.